Action sociale de décembre 2020

Le texte de la vidéo

Je lisais ce matin sur la page d’un groupe de psychologues qu’en raison du confinement, nous avons moins d’espace intérieur et donc moins de capacité à  accueillir l’autre ou de s’ouvrir à la nature qui nous entoure.

Bonne nouvelle : ce n’est pas une fatalité !

Et si ce mois de décembre, si le sapin et les lumières dans les vitrines détenaient justement la clé de notre intériorité ?

Dans cette vidéo, je vous parle d’une vision philosophique des fêtes de fin d’année et plus précisément de la sagesse liée au solstice d’hiver.

Ensuite, je vous propose de vous défier au service des autres, de votre quartier, du monde… Restez donc bien jusqu’à la fin.

Nous sommes confinés 

Il fait froid, gris, pluvieux ; tout le monde est masqué,  nous sommes seuls chez nous ou avec notre famille en permanence. Nous sommes tellement sous pression que nous avons tendance à nous refermer, à critiquer le gouvernement, notre patron, les autres…

Mais en fait : tout ça est extérieur !

Que se passe-t-il à l’intérieur de moi ? Ce que j’y mets volontairement, mais aussi ce que la télé, mon smart­phone, mon entourage y met. Et c’est pas toujours joli !

En fait, c’est vrai que c’est le confinement mais c’est surtout l’hiver et un hiver costaud ! Or, l’hiver, c’est le moment plus froid et le plus sombre mais c’est aussi le moment où la nature, secrètement, relance le soleil dans une course vers le printemps.

Donc, de deux choses l’une, où l’on choisit de regarder ce qui se passe à l’extérieur (le froid, l’obscurité…) ou l’on choisit de considérer que derrière ces apparences, le soleil reprend sa course.

C’est la même chose en nous-même

Les traditions hivernales de la plupart des civilisations choisissent de voir derrière les apparences. Nous pouvons miser sur ce que nous avons : nos qualités, nos défauts, nos ressources.

L’hiver est un bon moment pour se retourner vers nous-même et construire notre lumière intérieure, à l’instar de toutes les petites lumières présentes dans nos villes en ce moment. En définitive, cette période de l’hiver est une opportunité : celle de réduire nos activités  extérieures, sociales,… pour nous consacrer à l’intérieur.

Bien sûr, il y a des pièges. Nous sommes tentés de multiplier les substituts à l’extériorité : Netflix, les skyperos sont autant de moments durant lesquels nous sommes dans un substitut d’activité extérieure qui nous empêche de nous consacrer à notre intériorité. Alors, je ne dis pas qu’il faut complètement supprimer les films et les contacts sociaux mais nous pouvons nous pouvons faire une distinction entre ce qui nous nourrit réellement et ce qui mange notre temps et nous laisse sur le carreau.

Une bonne activité “extérieure” que nous pouvons pratiquer tout en nourrissant notre flamme, c’est l’activité volontaire au service d’une cause noble.

En pratiquant celle-ci, nous nous défions, nous dépassons nos limites habituelles ainsi que nos routines ; nous développons des sentiments nobles tels que l’altruisme, la générosité ou le courage. Nous pouvons de plus réaliser cela en conscience, en travaillant consciemment nos facultés d’attention, de concentration, de conscience.

Passons à l’action

Voici quelques exemples d’actions proposées par nos membres et vous pouvez également ajouter les vôtres en commentaire :

  •  Préparer des portions de repas en plus récoltées à vélo par l’ASBL #PourEux (à Bruxelles) / Pour tes voisins, une association locale 
  • Déposer des mots de soutien dans les boîtes aux lettres de tes voisins, et/ou des graines de légumes à planter pour l’année à venir. * Soutenir tes proches isolés qui vivent des épreuves en les appelant plus souvent que d’habitude, en leur envoyant un mot par la poste, en les accompagnant dans le quotidien, l’écoute attentive de ses collègues.
  •  Offrir des masques aux personnes sans abri
  •  Offrir ton aide dans les Homes
  • proposer à ton entreprise de faire des dons
  •  Proposer de jouer via webcam avec les enfants de ton entourage, pour que leurs parents puissent souffler

Les fêtes sont un excellent moment pour faire le point, être généreux et partager notre expérience. De cette manière, nous pourrons partager cette flamme avec un maximum de personnes !

2 réponses
  1. Olivier Mahieu
    Olivier Mahieu dit :

    Tout un programme!
    Les opportunités de se rendre utile existent toujours, même si ce n’est peut-être plus les mêmes que celles auxquelles on était habitué.

    D’où la nécessité d’une démarche intérieure active, de sortir de nos habitudes, de regarder autour de nous, de s’écouter, d’écouter les autres…

  2. Sara B.
    Sara dit :

    Olivier Mahieu tout à fait !

    Un tour d’horizon des actions réalisées suite à cet appel :
    – Distribution de repas, couvertures et produits de première nécessité à des personnes sans abri.
    – Ecoute attentive des collègues, des usagers, des gens qui nous entourent
    – Garde de nuit en ambulance
    – Soutiens financiers à des ASBL d’aide aux démunis
    – Cours offerts online d’une spécialité professionnelle
    – Distribution de cartes de vœux et de soutien téléphonique au voisinage, et pour des maisons de repos
    – Confection de gâteaux pour le voisinage
    – Participation d’une soupe populaire
    Et d’autres viendront encore …

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire